Qu’est-ce qu’un rasoir coupe-choux ?

Utiliser rasoir coupe-choux est la méthode de rasage des plus anciennes datant de 1814. Employer un rasoir coupe-choux différent par jour de la semaine était une coutume ancienne afin de laisser les autres reposer après émoulage. Bien que les professionnels et quelques particuliers en usent encore de nos jours, l’utilisation de ces derniers est désormais très rare en raison de l’essor des rasoirs jetables et rasoirs électriques à tel point qu’aujourd’hui on oublie ce que c’est exactement.

Description d’un rasoir coupe-choux

On parle ici d’un rasoir à lame fixe se repliant dans la chasse. Il  est également appelé « rasoir droit » ou « rasoir ouvert » ou « sabre ». Il a besoin d’un affûtage fréquent sur le cuir et des fois, un aiguillage sur une pierre. Par ailleurs, ce rasoir a besoin d’une vigilance et d’un apprentissage car la lame ouverte peut blesser la peau. En outre, le rasage avec ce dernier prend plusieurs minutes surtout pour les débutants. Le rasoir coupe choux est plus grand que les autres rasoirs avec une largeur des lames allant de 3/8  à 8/8 et de longueur allant de 7 cm à 9 cm. Le choix de la largeur dépend du travail à faire. Plus elle est faible, plus elle est précise, moins elle est tranchante. Les lames, quant à elles, peuvent être évidées, plates ou extra évidées. De nos jours, la plupart sont évidées car elles sont plus légères et leur souplesse facilite leurs entretiens. Les lames sont fabriquées par de l’acier carbone permettant un affûtage rapide mais à durabilité limité ou par de  l’acier inoxydable qui  a les propriétés inversées de la première.  Enfin, le bout de la lame se décline sous plusieurs formes : la pointe carrée, la forme demi-lune, la pointe arrondie et la pointe espagnole. La pointe arrondie est la plus simple, la pointe carrée est la plus précise tandis que les pointes espagnoles servent à faciliter l’ouverture pour les barbiers.

Utilisation des rasoirs coupe-choux

La première étape est la préparation. Les barbiers ont déjà l’habitude de prendre un bain, d’appliquer des serviettes chaudes, d’apposer du savon à barbe ou une mousse à raser sur le visage avant de passer au rasage.  Puis, grâce à une meilleure prise en main de la lame, l’utilisateur commence par se raser en faisant un premier passage dans le sens du poil avec un angle de  30° entre la lame et la peau.  Effectivement, le nombre de passages qui vont s’ensuivre dépendront de la consistance du poil et du besoin de l’individu. Enfin, il n’exclut pas la nécessité d’un après rasage pour adoucir la peau possiblement irritée après l’action.

En somme, l’utilisation du rasoir coupe-choux requiert une attention particulière. On ne voit pas à première abord ses bienfaits. Cependant, son utilisation ne signifie en aucun cas un retour en arrière. Ils sont utilisés par des particuliers pour différentes raisons à savoir : la bonne qualité du rasage, le choix d’utiliser un rasoir haut de gamme, la tradition, l’écologie, l’économie, le côté pratique ou tout simplement le plaisir de l’utiliser.

A lire aussi : Stockage d’énergie solaire sous l’œil de Pléiades