La maquette du sismomètre d’InSight à Toulouse

12 août 2013

Quel est donc cet instrument manipulé avec soin par les spécialistes AIT (Assemblage Intégration Tests) du CNES à Toulouse ? Ne vous fiez pas à ses faux airs de cocotte-minute : il s’agit du modèle mécanique et thermique du futur sismomètre SEIS (Seismic Experience for interior Structure) qui doit être embarqué à bord de l’atterrisseur InSight de la NASA. Cette maquette est actuellement en cours d’intégration au centre spatial de Toulouse, avant ses 1ers essais de vibration et tests thermiques prévus cet été.

Moins d’un an après la sélection du projet de sismologie martienne InSight par la NASA, une nouvelle étape est donc franchie dans la course contre la montre à laquelle se livrent les laboratoires, les industriels et l’équipe du CNES pour livrer cet instrument à temps à la NASA/JPL (Jet Propulsion Laboratory à Pasadena, en Californie ). Une autre étape importante est la revue de définition de préliminaire qui se déroule actuellement au JPL et à laquelle participent le CNES et les laboratoires associés à la mission. A l’issue de cette revue, l’agence spatiale américaine devrait confirmer la mission InSight.

Fabriqué par la Sodern (filiale d’Astrium) et conçu par un consortium de laboratoires européens, conduit par le CNES et l’Institut de Physique du Globe de paris (IPGP), SEIS est un sismomètre ultra-précis, fruit de nombreuses années de recherche et technologie. Une fois déposé à la surface de Mars, il fournira des informations inédites sur la potentielle activité sismique de cette planète, et sa structure interne. La date de lancement d’InSight est actuellement prévue en mars 2016, pour une arrivée sur la planète rouge en septembre 2016.

Pour en savoir plus :

Mots-clés : , , , , , , , , ,

Rubrique : C'est beau, la techno !
S'abonner a tout le site:   flux RSS

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Dernières images publiées
chargement de la pagination.